Groupes de travail (GT) et Ateliers > Liste des GT-2019

Planification des GT et ateliers:

 

DESCRIPTION des GT: 

FORMATION: Enseignement Sup.

Quand ? : LUNDI 17h30 à 19h30

Animateurs : Rémy Marchal ENSAM <remy.marchal@cirad.fr>, Kévin Candelier BioWooEB <kevin.candelier@cirad.fr>

Objectifs et Ordre du jour :

Le GT fera un état des lieux concernant le chantier « M & D Sciences du Bois » amorcé lors de la réunion précédente du GT à Cluny en novembre 2018.

La discussion se fera en trois temps

  • Point d’étape de la réflexion sur la renaissance d’une formation M1 + M2 nationale mention spécifique « sciences du bois ».

Le cas de la construction d’un master de ce type à Montpellier.

Y a-t-il lieu de favoriser des initiatives du même ordre dans différentes régions de France, adossées à la recherche et pensées dans une logique de coopération pour la mise en place de mobilités en M2 entre les différents masters ? Le nombre de doctorant sciences du bois justifie-t-il la multiplication de Masters Sciences du bois clairement revendiqués ?

  • Comment construire dans différentes COMUE, Ecoles doctorales des modules doctoraux pour tout doctorant souhaitant approfondir un aspect scientifique des sciences du bois ?
  • Comment mettre en place un plan d’action pour l’internationalisation de nos formations M et D vers la francophonie (Afrique notamment) et vers l’Europe, via Innovawood notamment ?

 

Outils mécaniques, matériau et structure, pour Notre-Dame de Paris (NDP)

Quand ? : LUNDI 17h30 à 19h30

Animateurs : Nicolas Sauvat GC2D <nicolas.sauvat@unilim.fr>, Alexa Dufraisse MNHN  <alexa.dufraisse@mnhn.fr>, Bernard Thibaut  LMGC

Objectifs et Ordre du jour :

La première partie permettra de faire l'état des lieux, et des besoins.

Dans un deuxième temps, une fois les différentes pistes exposées nous pourrons collectivement :

  • faire la liste des outils et connaissances existants (données expérimentales, modèles numériques,..)
  • identifier les besoins propres au projet NDP
  • imaginer le montage de projet(s), avec pistes scientifiques et de financement

 

Xylogenese

Quand ? : LUNDI 18h35 à 19h30

Animateurs: Thiéry  Constant  SILVA <thiery.constant@inra.fr> , Annabelle Desjardin BioForA annabelle.dejardin@inra.fr

Objectifs et Ordre du jour :

Une réunion spécifique du GT Xylogenèse , où le programme sera de faire un retour sur le séminaire du 12-13 Juin 2019 organisé à Paris, et de faire des propositions et recueillir des avis  sur la structuration thématique, les intervenants à  inviter, les lieux possibles, les dates pour organiser un évènement scientifique en 2021 permettant de faire un point d’état  des  connaissances sur la xylogenèse et ouvert aux  différentes questions  scientifiques qui se posent, à des échelles éventuellement différentes , et dans un cadre interdisciplinaire.

 

XYLOMAT

Quand ? : Lundi 18h35-19h30

Animateurs Bertrand Charrier IPREM bertrand.charrier@univ-pau.fr

Objectifs et Ordre du jour :

  • Accueil
  • Tour de table
  • Présentation des activités et des projets développés par les partenaires du réseau Xylomat en 2018.
  • Réflexion sur le développement de projets collaboratifs.
  • Projet In Xylo
  • Questions diverses.

Lien : https://www6.inra.fr/gdr-sciences-du-bois/Groupes-de-travail/Xylomat

Xylomat est un réseau national dont l’objectif est de développer la dimension environnementale des composites et panneaux à base de bois. Ce réseau est une des six plateformes de l’Equipex Xyloforest (www.xyloforest.org). Xylomat s’est structuré autour de compétences pluridisciplinaires (chimistes, biologistes, physiciens, mécaniciens, spécialistes d’usinage et de génie des procédés) réparties sur l’ensemble de l’hexagone au sein d’établissements universitaires, écoles d’ingénieurs, entreprises et centres de recherche. Au total ce sont dix partenaires qui composent le réseau (cf carte ci-dessous): trois universités (Bordeaux, Lorraine et Pau et Pays de l’Adour), 3 écoles d’ingénieur (ESB, ENSTIB et Arts et métiers Paris Tech), un centre technique (FCBA), un centre de recherche (CIRAD) et deux structures de transfert de technologie (CANOE et RESCOL).

La réunion organisée durant le GDR a pour objectif de faire le point sur les actions menées dans le cadre du réseau durant les 6 derniers mois et de présenter les projets en cours.

 

Usinage du Bois (GUB)

Quand ? : Mercredi 11h30-13h00

Animateurs Florent Eyma ICA <florent.eyma@iut-tarbes.fr>, Louis Denaud Labomap <louis.denaud@ensam.eu>

Objectifs et Ordre du jour :

GT GUB (Groupe Usinage Bois) est l’occasion d’échanger autour des problématiques liées à l’usinage. Toutefois, il est ouvert au plus grand nombre car avant tout l’occasion d’échanger avec des collègues de différentes disciplines sur ces sujets. Il est aussi l’occasion de faire un point rapide sur les évolutions des équipes/travaux de recherche en cours/matériels/projets à venir des différents laboratoires. Un bilan est également réalisé sur les manifestations passées et à venir dans le domaine de l’usinage. Enfin, nous évoquons également les projets de collaborations potentiels. 

 

Extractibles et mise en place d'un réseau national

Quand ? : LUNDI 17h30-18h25

Animateurs Stéphane Dumarçay LERMaB stephane.dumarcay@univ-lorraine.fr

Objectifs et Ordre du jour :

Lors de discussions sur le thème général des extractibles, à l’occasion des journées du GDR Bois en 2014 et de l’évaluation HCERES de l’automne dernier, il a été rappelé que le LERMaB bénéficiait d’une reconnaissance importante au plan national dans le domaine des études sur ces biomolécules, entre autres, et qu’à ce titre, il se devait de maintenir cette expertise fondamentale dans l’avenir.

Dans cette optique, et dans la continuité et/ou en appui des thématiques sur la variabilité et la valorisation des extractibles, etc… je propose donc de mettre en place un système permettant de recenser/centraliser les connaissances sur les extractibles, leurs caractérisation et propriétés et surtout des derniers résultats obtenus dans ce domaine et/ou non publiés. Cela pourrait prendre la forme, a minima, d’un réseau de correspondants et de la mise en place d’une base de données informatisée, à l’image du système existant sur la durabilité des bois, traités ou non, proposé par l’International Research Group on Wood Protection concernant les résultats obtenus lors de tests en laboratoire ou en champ avec une matrice excel relativement simple, disponible en téléchargement :

http://www.irg-wp.com/durability/

L’idéal serait une fiche assez légère recensant l’équipe de recherche, la nature de l’extrait (essence, zone dans bois, solvant et méthode d’extraction) le type de caractérisation et les principales molécules identifiées. La question de l’accès aux informations, en particuliers celles qui n’auront pas été publiées, restreint aux contributeurs ou ouvert à une communauté plus large, est évidemment un point crucial qu’il conviendra de trancher assez rapidement.

La préoccupation d’un recensement ou centralisation des données est déjà très présente, notamment dans les travaux récents au laboratoire ou en collaboration avec les UMR INRA 1136 IAM et SYLVA qui ont trait à la variabilité des extractibles dans l’arbre (encore sur pied ou abattu) et tous les paramètres qui y contribuent avec différents types de caractérisations avec notamment le projet ExtraForEst de screening des essences du Grand-Est qui pourrait contribuer à alimenter la base de données.

Un périmètre beaucoup plus large serait évidemment intéressant en termes de régions, en considérant les territoires métropolitain et d’outre-mer, voire de pays concernés avec les collaborations internationales des laboratoires qui souhaiteront s’impliquer, en fait sans fixer de limite ni géographique ni de temps. Le GDR Bois qui existe encore pour quelques années et, plus tard, les équipes et collègues y ayant participé sont également des interlocuteurs et acteurs très importants qui pourront contribuer à la mise en commun de ces connaissances.

Sur un plan financier, la difficulté sera de concilier le besoin de répondre à des appels d’offre sur des sujets très appliqués dans le but de financer un fonctionnement humain et matériel courant du laboratoire avec une préoccupation scientifique fondamentale qui peut ne pas apparaître comme immédiatement rentable mais qui pourtant est tout à fait primordiale pour les unités travaillant sur le bois et ce qui s’y rapporte.

 

La conception prospective de filière de produits à base de lignine

Quand ? : Mercredi 11h30-13h00

Animateurs Brunelle Marche (ERPI)brunelle.marche@univ-lorraine.fr  ; Javier Arrieta Escobar  - ERPI- arrietae1@univ-lorraine.fr

Objectifs et Ordre du jour :

Le but de ce groupe de travail est d'étudier les variables internes (des variables impactant la production, l'approvisionnement...) et externes (des variables législatives, politiques...)  à la filière afin de savoir qu'elles sont les précautions à prendre lors de la création de nouvelles filières susceptibles de valoriser des produits innovants à base de lignine. Bien souvent, la conception de filière ne tient compte que de l'aspect technique/technologique: quelles sont les processus nécessaires pour produire le produit. Cependant, ne considérer la filière que sous cet aspect est restrictif. Il y a de nombreux points (interreliés!)  à considérer pour s'assurer qu'une filière peut émerger et perdurer.

Dans ce groupe de travail, les participants seront répartis en groupe et analyseront, à l'aide d'outils,  les variables les unes par rapport aux autres afin de faire apparaître les variables à forte influence, les variables très dépendantes et les variables rendant la filière instable.

L'objectif est de montrer aux participants que la mise en place d'une filière est complexe et que la prise de décision a un impact sur toute la filière

 

Projet GDR

Quand ? : Mercredi 11h30-13h00

Animateurs Eric Badel PIAF eric.badel@inra.fr

Objectifs et Ordre du jour :

 


 

Personnes connectées : 4 Vie privée
Chargement...